Ces banques qui basculent leur système d'information vers le cloud

le 03 Mars 2017, par journaldunet

Les banques utilisent de plus en plus le cloud pour leur transformation numérique. En France, les autorités réglementaires freinent encore le mouvement. Pour combien de temps ?.

On a longtemps cru les banques réfractaires au cloud pour des raisons de sécurité et de conformité. Le paysage concurrentiel les oblige à revoir leur position. Bousculés par les fintech, sommés de se conformer aux nouveaux comportements de leurs clients, soumis à des contraintes réglementaires toujours plus importantes, les établissements bancaires doivent gagner en agilité et en flexibilité. En dépit des efforts d'"APIsation", leurs systèmes d'information vieillissants, hérités du monde des mainframes, ne leur permettent pas de profiter à plein des opportunités technologiques actuelles dans le mobile, le social ou le Big Data. Le cloud devient par conséquent une question de survie.

Un tiers des banques "historiques" risquent de disparaitre au détriment de banques digitales à horizon 2020 prophétise Accenture. Et selon une étude d'IDC parue l'année dernière, un quart des institutions financières européennes ont mis en place un cloud privé et près de 15% utilisent des services de cloud public. Le mouvement est enclenché et s'accélère même, si on en croit la multiplication des annonces.

Des contrats décennaux de plusieurs milliards de dollars

La banque ABN Amro a ainsi scellé avec IBM un contrat de dix ans et de "plusieurs milliards de dollars" portant notamment sur l'établissement d'un cloud privé. Même durée et même montant astronomique pour la Deutsche Bank qui a confié la "cloudification" de son infrastructure à HP. La banque en ligne ING Direct bâtit, elle, un cloud privé sur les technologies de VMware.

Côté cloud public, Amazon Web Services (AWS) dispose d'un portefeuille particulièrement garni. Nomment aux Pays-Bas où l'autorité réglementaire nationale, De Nederlandsche Bank (DNB), a desserré l'étau du cloud. La banque de détail néerlandaise Robeco Direct a ainsi pu s'orienter vers le logiciel de gestion bancaire en mode SaaS Ohpen - basé sur le cloud AWS.

Lire la suite de l'artice sur: www.journaldunet.com

Commentaires sur ce post